Cabinet de lecture - Page 3

Le Cabinet de Lecture rend compte des choix de lecture de notre collègue Annik Bianchini-Depeint, à qui Œdipe le Salon a choisi de confier une rubrique personnelle, témoignant de sa constante passion pour l’actualité analytique. Ces choix sont orientés, par priorité, vers les auteurs psychanalystes dont les ouvrages portent sur la recherche, la théorie et la clinique, alliant étroitement la psychanalyse et les sciences humaines.

Psychanalyste à Paris et à l’Isle-Adam, docteure en psychanalyse, Annik Bianchini-Depeint a collaboré régulièrement à “Actualité en France”, la revue d’information du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Elle a enseigné au Centre culturel français de Rome.

Cabinet de lecture 2006

La folie du transfert Solal Rabinovitch, Erès (Coll. Scripta), 2006, 207 p., 15€ “Une analyse, ça se finit comme un tableau. A la fin, il manque toujours quelque chose, fut-ce un simple point rouge ou la touche d'un certain bleu, que cherche le peintre et qu'il pose finalement dans le tableau. Ça ne met pas

En savoir +

Annik Bianchini nous donne son avis Gérard Haddad, « Le péché originel de la psychanalyse »

Dans ce livre, Gérard Haddad examine le projet lacanien ambitionnant de “reprendre les choses là où Freud les a laissées”, c'est-à-dire de faire intervenir la question juive au sein de la psychanalyse. Quelques mois après son exclusion de l'Association Internationale de Psychanalyse, en août 1963, Jacques Lacan reprend son Séminaire. Pourquoi lui avoir retiré sa

En savoir +

Moustapha Safouan, Jean Clavreul, Michèle Montrelay,

Si doucement le soir se fond dans la nuit Qu'on peut à peine dire le jour fini. Emily Brontë Ce bel ouvrage invite à une promenade psychanalytique. Il est traversé par le désir de faire connaître les points de passage entre trois psychanalystes, Moustapha Safouan, Jean Clavreul et Michèle Montrelay, trois voix subtilement proches dans

En savoir +

Paul-Laurent ASSOUN « Le dèmon de midi »

Peur de vieillir, mélancolie, angoisse de ne plus séduire, le démon de midi est une crise existentielle, une prise de conscience sur sa vie et de ce que l’on en fait. On l’appelle aussi la crise du milieu de vie. Les hommes voient fléchir leur libido, les femmes se sentent moins désirables. Le présent ouvrage

En savoir +

Annik Bianchini nous donne son avis Donatella Caprioglio « Va-t-en mais reste encore » Se séparer de nos enfants

Présenté comme un journal intime, “Va-t-en mais reste encore” est avant tout la chronique d’une situation ambivalente entre une mère et sa fille, au moment où se joue la double question de l’autonomie de l’une et de l’autre. Notes prises sur le vif, au jour le jour, dans l’urgence, avec l’intention d’être le plus proche

En savoir +

Malvine Zalcberg Ce que l’amour fait d’elle

« Le même mot amour signifie des choses différentes pour l'homme et pour la femme. » Nietzsche, le Gai Savoir « Que veut la femme ? Pourquoi Freud s'est-il posé cette question qui traverse son œuvre de bout en bout, s'il en avait apparemment déjà trouvé la réponse : elle veut être aimée ? »,

En savoir +