Cabinet de lecture - Page 2

Le Cabinet de Lecture rend compte des choix de lecture de notre collègue Annik Bianchini-Depeint, à qui Œdipe le Salon a choisi de confier une rubrique personnelle, témoignant de sa constante passion pour l’actualité analytique. Ces choix sont orientés, par priorité, vers les auteurs psychanalystes dont les ouvrages portent sur la recherche, la théorie et la clinique, alliant étroitement la psychanalyse et les sciences humaines.

Psychanalyste à Paris et à l’Isle-Adam, docteure en psychanalyse, Annik Bianchini-Depeint a collaboré régulièrement à “Actualité en France”, la revue d’information du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Elle a enseigné au Centre culturel français de Rome.

Sigmund Freud, Eugen Bleuler
Lettres (1904-1937)
Traduit de l’allemand par Dorian Astor, édité et commenté par Michael Schröter, avant propos de Tina Joos-Bleuler, introduction de Thomas Lepoutre et François Villa
Gallimard, Coll. Connaissance de l’inconscient, 2016, 311 p.

Cette correspondance de Sigmund Freud, le « père de la psychanalyse » avec Eugen Bleuler, le « père de la schizophrénie », s'étire sur trente-trois ans. Considérée comme l'une des grandes correspondances de Freud, elle n'avait pas été publiée en langue française à ce jour. Au total 79 lettres ont pu être conservées, dont 24

En savoir +

Dalila Arpin
Couples célèbres Liaisons inconscientes
Navarin Le Champ Freudien, 2016, 208 p.

Un souffle de mystère entoure les liens amoureux. Aimer se décline de bien des façons. L’aphorisme lacanien : « Il n’y a pas de rapport sexuel », montre que l’harmonie parfaite entre les sexes relève d’une illusion. Cela est révélateur des impasses rencontrées dans la psychopathologie du couple. Ce qui supplée au rapport sexuel, dit Lacan, c’est

En savoir +

Danièle Epstein
Dérives adolescentes : de la délinquance au djihadisme
Préface d’Olivier Douville
érès Éditions, Coll. Des Travaux et des Jours, 2016, 200 p.

« A moins d’avoir affaire à la justice, le délinquant ne peut que devenir plus inhibé en matière d’amour, et en conséquence de plus en plus déprimé et dépersonnalisé, pour finalement devenir de plus en plus incapable de sentir la réalité des choses, sauf celle de la violence. » Donald W. Winnicott (Déprivation et délinquance) Dans cet

En savoir +

Catherine Millot
La vie avec Lacan
L’Infini, Coll. dirigée par Philippe Sollers, 2016, 114 p.

Dans ce petit livre à la prose aérienne, Catherine Millot nous raconte comment était La vie avec Lacan  dans les années 70, et nous fait découvrir, sous un regard tendre, passionné, fasciné, précis, qui  était l’homme derrière le psychanalyste, et quel était « Son » Lacan : un homme intelligent, cultivé, généreux, simple dans les rapports humains,

En savoir +

Le Cercle Freudien
Du Meurtre, in Che vuoi ?
(hors-série hiver 2015-2016)
Paris 2015, 238 p.

« Vous vous étonnez qu’il soit si facile de susciter chez les hommes l’enthousiasme guerrier, et vous présumez que quelque chose agit en eux, une pulsion de haine et d’extermination, qui répond à une telle folie prédatrice. (…) Nous croyons à l’existence d’une telle pulsion et nous nous sommes efforcés, ces dernières années précisément, d’en étudier

En savoir +

Ouvrage collectif sous la direction de
Fabian Fajnwaks et Clotilde Leguil
Subversion lacanienne des théories du Genre
Éditions Michèle, 2015, 165 p.

Le présent ouvrage se propose d’établir un vrai dialogue entre les études de genre et la psychanalyse lacanienne afin d’éclaircir les confusions qui peuvent exister entre ces deux champs d’étude.  Ce livre est  le fruit d’une contribution collective pour répondre, donc, aux différentes interrogations sur les questions de genre, de sexe et de psychanalyse, posées

En savoir +

Richard Abibon
Abords du réel
Une exploration de l’ombilic des rêves
L’Harmattan, 2015, Coll. Psychanalyse et Civilisations, 322 p.

« Moi je sais que je parle, parce que je parle, mais que je ne persuaderai personne. » Carlo Michelstaedter (1887-1910) A force d’analyser ses rêves toutes les nuits depuis quarante ans, Richard Abibon est tombé sur des bouts de rêves qu’il n’arrivait pas à décrire. « Ça résistait à la description ». Des rêves impossibles à symboliser; des

En savoir +

Anne Dufourmantelle « En cas d’amour »

“ Je voudrais que vous me débarrassiez de l’amour… Elle est sans âge, les cheveux retenus derrière la nuque, un tailleur de couleur neutre. Son visage porte les traits de l'absence, comme si elle n'était pas vraiment là… Sa voix inexpressive ressemble à celle de ces fous dont le délire n'entretient en apparence aucun rapport

En savoir +

Marie-Laure Susini « Eloge de la corruption » (Les incorruptibles et leurs corrompus)

Marie-Laure Susini l’affirme dans son livre : ce sont les incorruptibles qui sont dangereux. Ceux qui veulent pourchasser le mal. Pour cette psychanalyste (auteur de “L’auteur du crime pervers”, Fayard, 2004), les intègres inquisiteurs et rigoureux purificateurs, les vertueux leaders de folies collectives sont ceux qui embarquent souvent les peuples dans des idéologies totalitaires. “Ce

En savoir +